Partir étudier à l’étranger

  • Vous partez étudier ou faire un stage dans un pays membre du conseil de l’europe :  demandez la bourse de l’Europe.

C’est quoi ?

Ce dispositif vous permet de continuer à percevoir vos bourses si vous partez étudier ou faire un stage dans un État membre du Conseil de l’Europe.

Qui est concerné ?

Elle est destinée aux étudiants boursiers français ou ressortissant de l’Union Européenne.

Conditions ?

Vous devez :
– être inscrit dans une université ou un autre établissement d’enseignement supérieur situé dans un État membre du Conseil de l’Europe dans une formation habilitée par le ministère de l’Éducation Nationale de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.
– suivre, à temps plein, une formation d’une durée minimum de 9 mois menant à un diplôme national
– justifier d’un domicile dans le pays concerné par l’inscription universitaire

L’examen de ces demandes de bourse se fait dans les conditions habituelles des bourses de l’enseignement supérieur : en fonction des revenus familiaux, des autres enfants à charge de la famille, de la distance et du cursus.

Comment la demander ?

Saisissez votre Dossier Social Étudiant entre le 15 janvier et le 31 mai pour l’année universitaire suivante.

À savoir !

La décision définitive et la mise en paiement interviendra après l’examen de la scolarité suivie à l’étranger.
Pour continuer à percevoir cette bourse, vous devrez faire parvenir au Crous un relevé des résultats du premier semestre avant fin janvier!
>>> Pour plus d’informations : cliquez ici.

  • Vous partez étudier ou faire un stage dans un pays hors europe : demandez l’aide à la mobilité internationale

C’est quoi ?

L’aide à la mobilité internationale est une aide financière mensuelle accordée à l’étudiant par le service international de son établissement.

Qui est concerné ?

Cette aide s’adresse aux étudiants boursiers effectuant entre 2 et 9 mois d’études ou de stage à l’étranger dans le cadre de leur cursus universitaire. L’étudiant doit en outre être inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur qui a engagé une démarche de contractualisation avec l’Etat.

Conditions ?

Elle est accordée à l’étudiant boursier ou bénéficiaire d’une aide spécifique annuelle qui prépare un diplôme national relevant de la compétence du ministère de l’Enseignement Supérieur.

Comment la demander ?

L’étudiant doit transmettre au service des relations internationales de son établissement un dossier de demande d’aide à la mobilité, accompagné d’un projet de séjour d’études ou de stage à l’étranger.
Les candidatures sont sélectionnées par le président d’université ou le chef d’établissement, en fonction de :
– la qualité et de l’intérêt pédagogiques des projets individuels des étudiants
– leur conformité avec la politique internationale menée par l’université ou l’établissement
Il décide également du nombre de mensualités qui sera accordé à chaque candidat retenu.
Attention : si vous avez un projet, renseignez-vous rapidement auprès de votre établissement.

À savoir !

Durée du séjour
Au cours de l’ensemble de ses études supérieures, un étudiant ne peut pas bénéficier d’une aide à la mobilité cumulée de plus de 9 mois.

Versement de l’aide
Le paiement des aides est réalisé par l’établissement.
L’aide prend en compte la durée du séjour et les spécificités du pays d’accueil (éloignement, coût de la vie…).
Chaque candidat est informé, avant son départ à l’étranger, du montant de l’aide qui lui a été accordée.

Non merci

Le crous mobile

Le crous a son appli

Retrouvez toutes les infos du Crous (Restos U, logement, activités culturelles, services sociaux…) sur votre smartphone !