Rencontre Culture-Actions- Lézartgaco, organisatrice du festival Artlezia.

Publié le 29 mars 2022 Culture  -  Vie de campus

Le Festival Artlezia fête ses 10 ans, l’occasion pour nous d’aller à la rencontre de l’association étudiante Lézartgaco, porteuse du projet et bénéficiant du soutien du Crous depuis plusieurs années, grâce au dispositif Culture ActionS. Nous avons échangé avec Romane, présidente de l’association et Youva, chargé de communication, deux étudiants motivés et engagés.

En quoi consiste l’association Lézartgaco ?

Romane : L’association Lézartgaco vise à promouvoir l’art auprès de tous les étudiants. Elle a été fondée en 2005 par des étudiants de la formation GACO Arts de l’IUT de Université Jean Moulin Lyon 3. Elle a pour objectif d’apporter une offre culturelle large et variée et de rendre accessible la culture à tous les étudiants. Aujourd’hui, on organise différents événements culturels pluriartistiques, notamment le festival Artlezia.

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur les actions que vous mettez en place ?

Romane : Cette année, nous avons organisé au moment des fêtes de fin d’année, une tombola culturelle pour les étudiants avec des lots variés, afin de répondre à notre objectif de diversité artistique. L’événement a très bien marché, auprès des étudiants mais aussi auprès des entreprises que l’on a démarchées pour obtenir des lots. Nous avons offert plus de 90 lots, comme des places de théâtre, du matériel de dessin, des BD ou encore des entrées pour le musée.

Nous avons aussi prévu d’autres événements tels que Jazz à Vin, une rencontre autour du jazz et du vin. Malheureusement, cette année a été un peu particulière pour nous car nous avons été confrontés aux reports de dates dans les lieux culturels et nous n’avons eu que très peu de visibilité sur ce qu’il était possible d’organiser compte tenu des contraintes sanitaires.

Le festival Artlezia est un événement phare de la vie de l’association, en quoi consiste-il ?

Romane : Le festival s’est déroulé du 7 au 12 mars avec au moins un événement par jour. Notre objectif était de proposer une programmation la plus éclectique possible pour faire découvrir toutes les facettes de la culture au plus grand nombre. Cette année, on proposait par exemple, de la danse brésilienne, du chant chorale, l’intervention d’un conteur ou encore une soirée techno. Ce sont des moments de partage et il y a un peu de chaque membre de l’équipe dans la programmation.

Cela nous tient aussi à cœur de rendre la culture accessible à tous et de donner l’opportunité aux personnes plus éloignées du monde artistique de participer à des événements culturels, gratuits ou à prix très abordables. Il nous semble également important de mettre en avant les artistes émergents et locaux qui font rayonner notre région. Cette année, nous avons aussi fait appel à d’autres associations étudiantes, notamment de Lyon 3 comme le collectif ALyon-Nous, pour intervenir sur le festival.

On est très heureux de cette édition du festival, d’autant que l’année dernière nous avons dû nous adapter aux contraintes sanitaires en créant Artlezia Chez Soi, au sein des résidences Crous. Les artistes performaient directement dans les résidences et l’objectif était de faire se rencontrer des étudiants qui n’avaient pas l’occasion de se voir ou se parler malgré leur proximité. Cette formule a vraiment bien fonctionné et on a eu beaucoup de retours positifs d’étudiants qui découvraient leurs voisins.

Pourquoi avez-vous choisi de vous engager dans l’association ? Quelle était votre démarche ?

Romane : J’ai découvert Lézartgaco avant même de découvrir la formation à laquelle elle était rattachée. Dès ma 1e année, j’avais pour objectif d’intégrer l’association. Je pense que ça me plaît car c’est ce à quoi je me destine plus tard et ça m’apporte des expériences plus concrètes que les cours. Faire partie de Lézartgaco permet aussi de se faire du réseau et de travailler avec des artistes et des professionnels. De plus, c’est toujours un plaisir de voir que l’on a atteint nos objectifs et que les étudiants passent un bon moment lors de nos événements !

Youva : De mon côté, je voulais faire partie de Lézartgaco mais je n’arrivais pas à me lancer. J’avais fait partie d’une campagne BDE auparavant et ça m’avait fait comprendre que j’avais envie de m’investir dans quelque chose de plus grand. Finalement, il manquait un chargé de communication dans l’association donc j’ai candidaté. Comme Romane, c’est ce à quoi je me destine plus tard et je me sens vraiment bien dans l’association. C’est très satisfaisant de voir que les événements fonctionnent et ça nous apprend beaucoup d’être sur le terrain.

Vous êtes engagés dans plusieurs associations, quelle est votre vision de l’engagement étudiant ?

Romane : Je crois que l’engagement étudiant est important et il y a tellement de manières de s’investir. Certains pensent qu’ils n’ont pas forcément le temps ou les capacités, mais il faut juste se lancer et s’engager. Ça permet de faire beaucoup de rencontres et ça nous forme au futur et au monde professionnel. Je pense qu’on est une génération qui a un rôle clé, qui a souvent été montrée du doigt, notamment avec la crise sanitaire. C’est pour cela qu’il est important de montrer que la plupart des jeunes agissent pour un futur un peu meilleur.

Youva : On a tendance à ne pas trop nous écouter mais notre voix est vraiment légitime, même si on pense souvent le contraire. L’engagement étudiant c’est un moyen de faire entendre cette voix et on nous prend un peu plus au sérieux. C’est aussi pour cela que j’essaie de participer à plusieurs initiatives, en étant bénévole par exemple, en m’investissant dans des projets et en assistant à des événements culturels.

Romane : Je crois qu’on est à un âge où on n’est plus considérés comme des enfants, mais pas encore comme des adultes. C’est pourquoi toutes les implications possibles, que ce soit du bénévolat ou toute forme d’engagement, nous permettent de montrer qu’on est capable de créer de nombreux projets et qu’on peut nous donner des responsabilités. C’est aussi ce qui nous différenciera dans le monde professionnel.

Non merci

Le crous mobile

Le crous a son appli

Retrouvez toutes les infos du Crous (Restos U, logement, activités culturelles, services sociaux…) sur votre smartphone !