Portrait : Marine Garcia, Vice Présidente Étudiante du Crous de Lyon

Publié le 19 avril 2019

Marine Garcia est depuis le 15 mars 2019, la nouvelle vice-présidente étudiante du Crous de Lyon. Portrait d’une jeune femme engagée.

Un parcours atypique

Le parcours de Marine commence avec un Bac STAV (Sciences et Techniques de l’agronomie et du vivant, option agro-alimentaire) : « c’est le seul bac qui dépend du ministère de l’agriculture. »  Ses études se poursuivent avec « une première année en LEA à l’Université Jean Moulin de Lyon 3, un DEUG de psychologie à l’Université Lumière Lyon 2, une deuxième année en cours de STAPS à l’Université Claude Bernard de Lyon 1 ».

Mais elle ne se contente pas de ces expériences : « Je travaille depuis que j’ai 14 ans, aujourd’hui, j’ai deux travails, je fais partie de l’association BDE de ma filière et je suis élue du Crous. Je suis passionnée de cheval, j’ai d’ailleurs le mien dont je dois m’occuper ».

Marine est entrée dans le milieu associatif il y a un an, « j’ai beaucoup appris, de la construction de projet, la gestion des bénévoles, l’organisation ». Elle a pu suivre « beaucoup de formations sur les Crous, la CVEC, sur les problématiques nationales ou générale ». Elle en constate un enrichissement professionnel et en tire une forte acquisition d’expérience.

Sa devise : « Fais ce que tu peux, à ton niveau, à ton échelle, n’ai pas peur de te tromper et de t’appuyer sur les autres. C’est ensemble que l’on fait les plus grandes choses ». Elle précise qu’il ne faut pas avoir peur de s’engager pour une association « si cela prend trop de temps où ne convient pas, il est toujours possible d’arrêter ou de se concentrer sur une seule tâche »

Son engagement auprès du Crous

Marine s’engage dans la défense du droit des étudiants. Elle milite notamment contre l’isolement social : « beaucoup de jeunes sont seuls, les associations étudiantes proposent des activités pour y remédier, il faut désormais mettre en place encore plus de projets et les développer ». Elle souhaite aider les étudiants internationaux, aussi très touchés par l’exclusion sociale : « les accueillir, les aider dans leurs suivis de dossier ».

Elle est sensible à la thématique de la restauration, « j’aimerais que les étudiants aient conscience de toutes les bonnes choses préparées par les professionnels du Crous ». Elle souhaite que le Crous de Lyon propose des repas avec des produits plus locaux  : « développer les circuits courts en limitant les intermédiaires entre producteurs et Crous tout en conservant le tarif de 3,25€». Elle souhaite aussi sensibiliser et pérenniser les actions d’AGORAé, une épicerie sociale et solidaire qui permet de faire des courses pour minimum 8 euros par mois. De plus, elle défend l’accès au logement à des prix abordables pour les étudiants.

Elle aspire, grâce à son élection, faire comprendre aux étudiants que « Les Crous touchent tous les étudiants, on pense que dès qu’on ne bénéficie pas d’un logement ou d’une bourse, nous ne sommes pas concernés. A tort, on peut manger au Crous, participer aux concours, proposer un projet à Culture-Actions et bien d’autres. Nous (étudiants) côtoyons les Crous sur nos sites universitaires. Il ne faut pas hésiter à se renseigner auprès d’eux. »

Etre en contact entre étudiants

Marine est en lien avec les étudiants, tous les élus sur la liste et avec des associations du territoire. Elle se voit davantage comme une porte-parole et mise tout sur le travail en équipe. Chaque étudiant peut prendre contact avec un élu pour lui faire part d’un souci ou d’un projet. « N’hésitez pas à nous contacter ! Même si votre requête vous parait personnelle, si nous obtenons plusieurs requêtes identiques, nous auront du poids ! », de plus « les étudiants ont tendances à nous contacter pour des requêtes concernant les bourses, mais si vous avez un projet à proposer, osez nous écrire ! » Vous pouvez contacter n’importe quel élu, la liste de leur contact est sur le site du Crous. « Nous sommes aussi très disponible sur les réseaux sociaux, pour plus de spontanéité. Vous pouvez choisir qui contacter en fonction de votre université par exemple, mais n’oubliez pas que nous sommes tous disponibles à chercher des solutions. ».

En tant que VPE, Marine dispose d’un bureau, notamment pour « des échanges plus intimes ou professionnels » avec les étudiants. Les étudiants viennent à elle en majorité pour des problèmes administratifs, elle souligne l’importance des projets et précise que toute initiative est bonne à lui communiquer.

Pour plus d’informations concernant la vice-présidence étudiante, son rôle, sa place ainsi que ses missions vous pouvez vous rendre sur la page dédiée du Crous de Lyon.

Non merci

Le crous mobile

Le crous a son appli

Retrouvez toutes les infos du Crous (Restos U, logement, activités culturelles, services sociaux…) sur votre smartphone !