Palmarès Culturel National : Deux prix pour les lyonnais !

Publié le 18 décembre 2017 Culture  -  Vie étudiante
  • Concours de Danse // 2e prix national : Au-delà des mots – Léna NG 

    Félicitations à Léna, étudiante en 2ème année de prépa intégrée à l’INSA de Lyon en Section Sport de Haut Niveau.

    Les mots nous entourent, ils encadrent nos pensées, justifient nos émotions, déclenchent nos idées… Mais traduisent-ils bien ce que l’on souhaite réellement dire ? N’est-ce pas un code qui pourrait entraver notre expression sincère ?… Peut-être que notre simple voix suffit pour se faire comprendre.

    Dans ce solo de danse contemporaine, le corps dialogue avec des voix ; les mots s’oublient pour laisser place à l’expression…

    « Le concours du Crous nous offre l’opportunité de nous produire sur scène, de rencontrer d’autres artistes, de découvrir de nouveaux styles, d’enrichir notre expérience, de créer des contacts, etc. Et puis, les récompenses font rêver !

    Bien que je ne pense pas que l’intérêt premier du concours soit là-dedans. Le fait que toutes les disciplines de danse soient acceptées nous permet d’ouvrir nos horizons, nous venons d’univers différents et c’est vraiment génial.

    Je n’ai absolument pas senti l’esprit de compétition, nous étions dans un état de partage (et je pense que la pluralité des styles y a beaucoup joué). »

    Ingénieure et danseuse
    Hors de question pour Léna Ng de choisir entre ces deux orientations. Avec l’INSA Lyon, elle se projette sur un double parcours mêlant l’excellence scientifique et la danse à haut niveau. Découvrez son interview par l’INSA ici

     

  • Concours de création numérique // 3e prix national : « On pourrait » de Etienne Husson

Arrivé à l’université pour étudier le cinéma, Etienne s’oriente finalement en sciences sociales, et plus précisément, en anthropologie à l’Université Lyon 2. En parallèle, il continue à réaliser ses projets de court-métrage. En 2012, il intègre l’association Entre Les Mailles avec qui il anime des ateliers d’éducation aux images, et réalise des films.

Quelles ont été vos motivations pour participer au concours ? Pourquoi avoir choisi la création numérique ?

Mes motivations étaient liées à la thématique proposée. D’un point de vue conceptuel, je voulais défendre une idée simple : la rue est un espace public, il appartient à chacun d’entre nous. D’un point de vue esthétique, la création numérique me permettait d’expérimenter à la fois un format (très court, qui forme une boucle, pour arriver là où il est parti) et des techniques très particulières comme la pixilation, le bodypaiting, et l’animation.

D’où vous est venue votre inspiration ? Quel est le message que vous avez souhaité faire passer ?

Mon inspiration est malheureusement venue de notre quotidien qui fait parfois de la rue un espace de ségrégation. Le message était le suivant : pourquoi faire de nos rues des espaces d’exclusions alors qu’il pourraient être des espaces de partage ?

Pourriez-vous nous faire part de votre ressenti lorsque vous avez appris que vous étiez lauréat ?

Mon ressenti était mêlé d’étonnement et de joie. D’une part, parce que je n’avais pas été présélectionné par le Crous de Lyon (il n’y a pas eu assez de candidats) et que j’avais donc oublié que je concourais à la sélection nationale. D’autre part, parce que je considère mon projet comme une expérimentation graphique, qu’il n’est peut-être pas aussi abouti que d’autres projets que j’ai pu réaliser. Je suis d’autant plus content que cette expérimentation ait pu plaire !

Non merci

Le crous mobile

Le crous a son appli

Retrouvez toutes les infos du Crous (Restos U, logement, activités culturelles, services sociaux…) sur votre smartphone !